Un groupe 0.0

Bon c’est vrai, on va pas se mentir, ces derniers temps, on s’est complètement déconnecté, dé-virtualisé, des-réseausocialisé.

Ni vraiment par flemme, ni vraiment par conviction…un peu des deux quand même. Par lassitude aussi.

 

Faut dire qu’une fois qu’on a posté une photo du camion chargé, du camion déchargé, du studio, de l’ingé son en train de faire le couillon, du live (flou), du matos, de nous au bar en train de boire des bières, de nous au barbecue en train de boire des bières, de nous sur un trottoir  en train de boire des bières etc, etc.. On se rend bien compte qu’en fait ce n’est pas vraiment intéressant.

 

Alors oui on pourrait de façon hebdomadaire poster notre playlist du moment, nos livres coup de coeur, le top 5 de nos arbres préférés,ou autre…mais en fait, moi ça m’emmerde de le lire, alors je vois pas pourquoi je ferais subir ça aux gens.

 

On nous a bien dit à quel point il était important de « gérer la com », « gérer la Fan Base », ou « Gérer le compte Twitter ». Et on a essayé, sans peut-être vraiment y croire, de gérer tout ça

 

Mais là, on en a marre de gérer.

On veut pas gérer. Et au fond, on a jamais voulu.

 

On veut faire des concerts. On veut écrire de nouvelles chansons, de bonnes chansons. On veut jouir, en profiter. On veut faire jouir aussi, parce que c’est ça à la base qui nous a poussé à faire de la musique. A faire cette musique là en particulier.

Le plaisir, la scène, l’énergie, le partage, le moment… Des choses qu’il est souvent difficile de traduire en statut Facebook.

 

On le sait, c’est mal. Un groupe de 2015,  déconnecté, c’est comme s’il n’existait pas.

Et pourtant, on existe toujours.On est là, pas loin. On fomente, on fabrique, on façonne, on bosse quoi. Et on s’amuse aussi.

 

Evidemment on postera de temps en temps une photo de nous en train de boire des bières, et puis même qu’on te conseillera un bouquin, ou une variété de petits pois à planter sur ton balcon. Seulement on veut être libre de le faire ou pas. On ne veut pas te « gérer ».

 

 

Alors oui on est peut-être un peu vieux jeu.

 

 

 

On est vieux jeu, et on t’emmerde.

 

 

 

 

 

Répondre